Veranda : Notre checklist pour faire le bon choix

Avant de commencer les travaux de votre veranda, il y a quelques questions que vous devez vous poser pour ne pas vous lancer tête baissée dans un vaste chantier qui ne vous ressemble pas. Choix des matériaux, aménagement, utilisation de l’espace… Autant de critères que nous vous proposons de catégoriser pour vous y retrouver !

Le coût de l’investissement

Pour la création d’une véranda, sachez qu’il n’existe pas réellement de prix fixe car ce dernier déprendra de la surface de l’espace, des matériaux choisis etc. En moyenne, une extension de ce type reviendrait aux alentours de 14 200€. La fourchette de prix moyenne oscillerait entre 4 200€ et  24 300€. Il est également important de connaître la différence de prix par rapport au matériau utilisé afin d’avoir une bonne base de comparaison pour les devis :

PVC : 10 000€ – 30 000€ maximum ;

Bois : 15 000€ – 45 000€ maximum ;

Fer forgé/ acier : 30 000€ – 55 000€ maximum ;

Aluminium : 15 000€ – 50 000€ maximum ;

Sur mesure : 1 200€/m2 – 2 800€/m2 maximum.

En parallèle, assurez-vous des autres travaux nécessaires pour l’aménagement de ce nouvel espace : terrassement, création de tranchées pour amener l’eau et l’électricité…

Notez que la création d’une veranda peut vous permettre de réaliser une plus-value de 20% sur la valeur foncière de votre maison.

L’entretien de votre véranda

Avant de faire le choix d’un matériau, prenez en compte l’entretien qu’il nécessite :

  • Aluminium : très résistant, sans entretien particulier.
  • PVC : bonne isolation, aucun entretien.
  • Bois : entretien nécessaire 1 à 2 fois par an ( vernissage, traitement du bois).
  • Fer forgé/acier : Traitement du matériau 1 fois tous les 2 ans (traitement antirouille).

Le choix du modèle et des accessoires

Pour bien choisir les matériaux il faut également prendre en compte à quelle fin cet espace sera utilisé. Allez-vous utiliser cette pièce toute l’année ? Est-il nécessaire de la chauffer ou bien d’y installer la climatisation ? Sera-t-elle exposée plein sud, dans ce cas des stores spécial veranda seront-ils nécessaires ?

Le type de vitrage

C’est en partie l’orientation de votre veranda qui va déterminer le choix du vitrage. Pour pouvoir réaliser des économies d’énergies et assurer une isolation thermique et phonique sans failles faites votre choix parmi ces différents vitrages :

  • Triple virage, pour une orientation plein nord, pour ne pas perdre de chaleur.
  • Vitrage de contrôle solaire, pour une orientation plein sud, pour être protégé des rayons du soleil.
  • Vitrage acoustique ou double vitrage, si votre véranda donne sur un espace avec de fortes nuisances sonores.

Les aides de l’état

Assurez-vous d’avoir constitué un dossier de financement pour les aides auxquelles vous pourriez être éligible. Le montant global des aides vous permettra peut-être de monter en gamme ou de vous offrir davantage d’options. Pour rappel voici les aides de l’état qui sont susceptibles d’être applicables aux propriétaires souhaitant construire une extension de leur bien :

  • Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique (CITE) : pour la rénovation d’une véranda.
  • La TVA à 10% : pour une véranda avec un plancher inférieur à 9m2, ou dans le cas d’une rénovation.

Les démarches administratives à la création d’une véranda

Pour une surface au sol inférieure à 40m2, une simple déclaration de travaux en mairie suffit. Pour toute superficie au-dessus de 40m2, un permis de construire ainsi qu’un architecte sont obligatoires afin de garantir le respect des règles d’urbanisme et de construction de la commune.

 

Construire une véranda n’est pas anodin, pour être certain de faire les bons choix, faites appel à des spécialistes du métier.